Pourquoi Be the Change ?

vers une parentalité éclairée

Aujourd’hui, les besoins fondamentaux et universels de tant de femmes, hommes et enfants ne sont pas assez pris en compte, dans notre société et de façon répandue dans le monde.

En France, presque 80% des femmes vivent mal leur post-partum. Le « baby blues » concerne jusqu’à 80% des femmes qui accouchent. 10 à 20% des mères sont touchées par une dépression post-partum dans les 4 semaines qui suivent l’accouchement (source : article du site « 1000 premiers jours, » une initiative de Santé publique France).

Le contexte de la crise sanitaire a exacerbé certaines de ces tendances négatives qui étaient déjà présentes et délétères depuis de nombreuses années. En 2022, un questionnaire réalisé auprès de plus de 23,000 mères françaises révèle que 1 femme française sur 3 souffre d’une dépression post-partum (source : questionnaire réalisé par l’ONG international, « Make Mothers Matter. » Consulter le rapport ici).

“La société attend de moi que je travaille comme si je n’avais pas d’enfants, et que j’élève mes enfants comme si je ne travaillais pas.”

Pour ressentir encore plus clairement les impacts de ce chiffre interpellant, imaginez presque toute la ville de Bordeaux, soit environ 250,000 personnes : ce sont autant de femmes qui vivent chaque année des états dépressifs suivant la naissance de leurs bébés (sur la base de 30% des presque 740 000 naissances par an).

Les pères sont aussi concernés. Selon une étude australienne, la dépression post-partum des papas touche jusqu’à 13% des hommes dans nos pays développés. Le pic de dépression se situe entre les 3 à 6 mois de l’enfant.

Dans ce contexte difficile, les soignants, et parmi eux, les sages-femmes, se lèvent, pour répondre aux besoins criants des nouveaux parents. En plus d’exercer leurs vocations, les sages-femmes s’affirment pour faire entendre leurs voix, pour alerter sur les conditions inadmissibles présentes dans leur métier à l’heure actuelle.

Le vécu des sages-femmes aujourd’hui, ces soignants qui s’occupe des êtres humains se retrouvent démunies, découragées : manque de personnel, manque de valorisation de leur rôle de sage-femme, une rémunération trop basse par rapport au nombre des années de leurs études et la valeur pour la société et le monde. 

Violences, conflits, manque de personnel…en résumé, ces raisons ont poussé des sages-femmes à livrer une pétition : “Une femme, une sage-femme,” sortie en novembre 2020.

Découvrir plus haut à droite un extrait très interpellant de leur pétition.

Les bébés qui naissent, leurs parents qui les accueillent et les professionnels et les institutions qui les entourent ont plus que jamais besoin de placer leur regard sur le plein potentiel de chacun.

Nous avons besoin d’évoluer dans un nouveau paradigme, un nouveau cadre de référence où l’humanité est la priorité. Nous avons besoin de « ralentir pour ressentir » – nous avons besoin d’être. To be. To be present, to be understanding, to be guided, to be encouraged, to be valued, to be confident. To be the change.

Un extrait pertinent :

“En France, en 2020, 1 sage-femme s’occupe actuellement en moyenne de 3 patientes par garde (et souvent plus). Une hérésie quand on connait les besoins fondamentaux d’accompagnement d’une femme en travail.

A ce jour, en suites de couches, une sage-femme peut prendre en charge jusqu’à 25 (!!!) nouvelles mères. Il est temps d’arrêter l’hémorragie, que le personnel soignant et la population se rassemblent pour demander à ce que le paradigme de la naissance change, enfin, en France.” 

Face au mal-être croissant des mères, des pères, des sages-femmes et des acteurs autour de la famille, les membres de la société civile appellent à un sursaut national pour repenser l’accouchement et le post-partum.

96% des plus de 23,000 mères sondées en 2021-2022

sont d’accord avec la phrase suivante :

“La société attend de moi que je travaille comme si je n’avais pas d’enfants et que j’élève mes enfants comme si je ne travaillais pas.”

La vision Be the Change

Notre vision est d’accompagner l’éveil des consciences ainsi que le développement de notre plein potentiel au niveau individuel et collectif. Be the Change propose des réponses concrètes pour répondre aux besoins fondamentaux et universels des femmes, des hommes, des enfants et des bébés à naître. Nos services en conseil, coaching, ateliers et formations ont pour objectif d’accompagner le plus grand nombre possible de familles de tous horizons, des professionnels de l’enfance et des organisations mondiales.

Nous souhaitons contribuer au développement d’une masse critique de leaders éthiques, qui mobilisent leur potentiel de façon unique et complémentaire, en France et à l’international, pour respecter et faire respecter les besoins des êtres humains, à commencer par la famille, ce noyau de la société.

Nous voyons le potentiel de l’humanité pour prendre réellement en compte ces besoins, qui sont devenus plus qu’urgent à réellement accueillir, en France et partout dans le monde.

Recevez votre plaquette de présentation
pour le parcours entreprise

Pour mieux ressentir comment je peux vous accompagner !

Be the Change vous remercie, vous allez prochainement recevoir votre plaquette de présentation par e-mail.